Blogue

Le transport collectif canadien au premier rang de la mobilité équitable

La Semaine nationale de l’accessibilité est un événement annuel important qui marque les progrès réalisés par notre société en vue de faciliter l’accessibilité et de promouvoir l’inclusion dans nos collectivités et nos milieux de travail. Cette année, la Semaine nationale de l’accessibilité s’est déroulée du 27 mai au 2 juin, ce qui a permis de souligner les étapes franchies grâce « aux efforts actifs des individus, des communautés et des milieux de travail afin d’éliminer les obstacles pour donner aux Canadiens, quelles que soient leurs capacités, une meilleure chance de réussir », tel qu’indiqué sur le site Web du gouvernement du Canada. « Nous devons changer notre façon de penser, de parler et d’agir en ce qui concerne les obstacles à la participation et à l’accessibilité, et nous devons le faire d’entrée de jeu plutôt qu’après coup. Un Canada inclusif est un pays où tous les Canadiens peuvent participer à la société et ont une chance égale de réussir dans les milieux de travail et les collectivités. »

Sharon Doyle, la gestionnaire de Mobility Plus de York Region Transit, voit les choses ainsi : « Nos passagers viennent toujours en premier et nous fonctionnons sur une base d’inclusivité. Chacun devrait avoir la possibilité de se déplacer de façon autonome et spontanée, peu importe sa situation. Lorsque les gens ont accès au transport, les gens et les collectivités s’épanouissent. ».

À l’ACTU, notre mission consiste à inspirer et à influencer l’évolution de la mobilité urbaine intégrée, ce qui comprend un accès égal à la mobilité pour les personnes handicapées. C’est pourquoi nous avons choisi de souligner trois projets exceptionnels axés sur l’accessibilité de la part de nos membres du transport en commun, mettant en valeur l’excellence et l’innovation pour rendre la mobilité urbaine canadienne plus équitable et accessible à tous.

  1. Regina Transit : Programme de formation sur les déplacements

Regina Transit soutient activement les personnes handicapées en offrant un nouveau programme de formation sur les déplacements qui explique aux participants comment utiliser le service de transport en commun à itinéraire fixe.  En règle générale, le transport adapté ne permet pas aux gens de se déplacer de façon parfaitement souple et spontanée, car les déplacements doivent être réservés et il y a des plages horaires de déplacement précises à respecter. 

Le transport en commun à itinéraire fixe permet aux utilisateurs actuels du transport adapté d’avoir une autre option de déplacement. Le programme de Regina a la particularité de reposer sur un partenariat entre la Ville de Regina, Creative Options Regina (un organisme communautaire de soutien des personnes handicapées) et le programme 4to40 de l’Université de Regina. Des personnes handicapées sont embauchées pour offrir la formation, ce qui crée des emplois valorisants. 

Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web 4to40.ca et cliquez sur l’onglet Travel Training (formation sur les déplacements). 

  1. TransLink: Accès mains libres RFID

Grâce à la recherche de solutions novatrices d’Hyperlight System, TransLink a été en mesure d’intégrer un accès mains libres à ses portillons d’accès préexistants pour les personnes handicapées. Au départ, TransLink envisageait d’ajouter de nouveaux portillons dotés de la technologie RFID, solution qui aurait pris beaucoup plus de temps pour s’implanter sur le terrain. Cette nouvelle technologie RFID imite plutôt le contact d’une carte Compass au moyen de cartes d’identification par radiofréquences.

Le programme Universal Fare Gate Access de 9 millions de dollars, financé par les gouvernements fédéral et provincial et TransLink, fournit aux clients admissibles une carte d’identification par radiofréquences (RFID) qui permet d’ouvrir automatiquement des portillons d’accès adaptés lorsque le détenteur arrive à portée de détection. »
CBC News

ATW Extra: Translink Accessible Fare Gates, Vancouver

Les passagers dont le handicap ne leur permet pas de taper leur carte sur une borne peuvent maintenant utiliser tous les portillons de TransLink réservés aux personnes handicapées grâce à ce système de pointe qui garantit l’équité dans la mobilité urbaine.

  1. York Region Transit

Grâce à son approche de famille de services, York Region Transit a pu fusionner toutes ses options de transport en commun, qu’il s’agisse d’un véhicule de transport en commun rapide, d’un autobus conventionnel, d’un autobus communautaire, d’un véhicule sur demande ou d’un véhicule de transport adapté, selon la capacité ou le besoin du passager.

Dans l’un de ses garages, York Region Transit a aménagé le premier centre de formation sur le transport en commun, permettant aux aînés, aux étudiants, aux Néo-Canadiens et aux personnes handicapées de se familiariser avec le transport en autobus. 

« L’appréhension ressentie pour établir comment planifier un déplacement, monter à bord d’un autobus, choisir l’endroit où s’asseoir et payer un tarif à l’aide d’une carte à puce est une entrave à l’utilisation du transport en commun, et nous sommes déterminés à atténuer cette appréhension », affirme Sharon Doyle, gestionnaire de Mobility Plus à YRT.

« Au cours des prochains mois, Mobility Plus lancera une application qui permettra aux passagers de réserver, d’annuler et de passer en revue leur déplacement, ainsi que de faire une réservation le jour même et de recevoir l’heure estimative d’arrivée du conducteur. »

La deuxième phase sera disponible à l’automne et permettra à tout passager de solliciter un service sur demande et de réserver des déplacements. L’application planifiera automatiquement l’ensemble du déplacement multimodal du point d’origine à la destination.  

 

Ajouter un commentaire