Ajouter un commentaire

L’unité canine de Metrolinx donne un nouveau visage percutant – et mignon – à la sécurité publique

Les trois nouveaux membres de l’équipe qui commenceront leurs patrouilles en septembre marqueront l’histoire de Metrolinx et seront une ressource interne précieuse en matière de sécurité sur les lignes de transport en commun au Canada.

Les adorables visages de la sécurité publique.

Aussi prêts qu’ils semblent l’être à poser pour Instagram, les trois chiens de la nouvelle unité canine de Metrolinx prennent leur rôle au sérieux. Le trio commence les patrouilles officielles en septembre sur les lignes de transport en commun de la grande région du Golden Horseshoe, son travail consiste à surveiller et à flairer les menaces potentielles pour les clients et le personnel.

Depuis 2013, les chiens détecteurs des services de police de Toronto travaillent en coulisse à la gare Union, le plus grand carrefour de transport collectif au Canada, pour assurer la sécurité des clients. Cette responsabilité repose désormais sur les épaules poilues – sur appel 24 heures sur 24 – de l’unité canine de Metrolinx.

Leur tâche principale consistera à détecter et à examiner les colis suspects.

À la suite d’un processus de sélection rigoureux, les équipes (chien et maîtres-chien) reçoivent une formation spécialisée de l’équipe de la section cynophile du service de police de Toronto. Dans ce cadre, les chiens passent, en quelque sorte, du temps en classe, à apprendre les odeurs distinctes associées à de nombreux matériaux dangereux. Cette compétence est connue sous le terme d’« imprégnation ».

La deuxième partie importante du processus de formation policière consiste à mettre à l’essai ces compétences d’imprégnation dans des situations réelles. Il s’agit de cacher des matières dangereuses autour d’une installation de formation secrète du service de police de Toronto et d’amener les maîtres-chiens et les chiens à les flairer.

Nous incitons toujours nos clients à signaler toute activité ou tout geste suspect. Grâce à nos nouveaux agents canins, nous pouvons désormais assurer la sécurité publique en enquêtant beaucoup plus rapidement sur ces incidents dans notre réseau.

Les chiens ont été soigneusement sélectionnés en fonction de qualités génétiques et comportementales. Bien que certaines races aient tendance à produire de meilleurs chiens détecteurs que d’autres, la race n’est pas nécessairement le facteur génétique le plus important. Par contre, le flair est indispensable. Les chiens doivent également être en bonne santé et se soumettre à un examen physique rigoureux administré par un vétérinaire.

La capacité du chien à répondre aux commandes et son « instinct pour la chasse » sont également très importants. Essentiellement, cela signifie combien de temps le chien maintiendra sa curiosité à chercher quelque chose. Dans ce cas, un candidat canin idéal n’abandonne jamais.

Deux autres facteurs sont importants dans le choix d’un chien : sa capacité à s’adapter aux grands espaces publics et sa réaction lorsqu’il est près de véhicules de transport en commun bruyants.

Bien que nous ayons mis en place un solide programme de sécurité, les équipes canines ont fait leurs preuves pour enrayer les dangers et améliorer la sécurité.

Contrairement aux chiens de piste qui aident à arrêter les suspects ou aux chiens détecteurs de stupéfiants qui aident à flairer la drogue, la seule fonction des équipes canines de Metrolinx est la détection. L’unité canine continuera de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires de la police pour déterminer quand elle doit intervenir.

Les chiens sont sympathiques, mais l’équipe de la sécurité de transport en commun demande aux clients de respecter leur espace lorsqu’ils sont de service.

 

Author: 
Metrolinx
Image: