Nouvelles et médias

La voiture perd du terrain en ville

via Le journal de Montréal

Statistique Canada dévoile de nouvelles données sur la mobilité, la langue, le travail et l’éducation

 La voiture règne toujours en maître sur les routes du pays, mais elle perd du terrain dans les grandes villes comme Montréal au profit du transport en commun, confirment les plus récentes données de Statistique Canada rendues publiques mercredi.

« Ça traduit peut-être l’écœurantite aiguë de la congestion routière, des travaux et de la difficulté à se déplacer », soutient la professeure au département d’études urbaines à l’Université du Québec à Montréal Florence Juncat-Adenot.

Statistique Canada a dévoilé mercredi la dernière série de données issues du recensement 2016 portant sur les thèmes de la scolarité, du travail et du déplacement domicile-travail.

Pour la première fois, la proportion des travailleurs de la grande région de Montréal utilisant la voiture pour se rendre au bureau est passée sous la barre psychologique des 70 %. Cela ne veut toutefois pas dire que les automobilistes sont moins nombreux sur les routes. Leur nombre augmente sans cesse, mais leur proportion, elle, diminue par rapport aux autres modes de transports.

Les automobilistes de la région montréalaise passent d’ailleurs autant de temps sur les routes pour se rendre au travail aujourd’hui par rapport à il y a cinq ans, soit en moyenne 27 minutes.

Plus...