Nouvelles et médias

Montréal appuie un projet immobilier de la STM près du métro Frontenac

via LaPresse

Le comité exécutif de Montréal vient de donner son aval à un projet immobilier sur l'immense terrain de stationnement situé à proximité de la station de métro Frontenac, initié par la Société de transport de Montréal (STM). Le complexe immobilier comptera 298 unités d'habitation, dont 20 % sera du logement social.

Le projet de 68 millions de dollars vient concrétiser le virage stratégique de la STM à qui appartient le site. La STM a décidé en 2015 de mettre en valeur cet actif immobilier (délimité par les rues du Havre, La Fontaine et Frontenac) dans un objectif de rentabilité.

C'est la filiale de la STM, Transgesco, qui a mené le projet. Elle a travaillé conjointement avec la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) pour son savoir-faire immobilier. Au printemps 2017, un appel de propositions a été lancé. Un seul promoteur a toutefois déposé un dossier. Il s'agit du promoteur Cosoltec qui a confié le concept architectural à la société Lemay.

La proposition de Cosoltec augmente la densité d'abord prévue pour le complexe immobilier Frontenac, passant de 250 à 298 unités d'habitation. Ainsi, le projet prévoit la construction de 60 logements sociaux (programme AccèsLogis), 109 unités de condo abordables accréditées Accès Condos et 129 unités privées. Ces deux derniers éléments se retrouveront dans des immeubles de 12 étages.

Comme la grande majorité des projets immobiliers construits à Montréal, peu d'unités d'habitation compteront trois chambres et plus : 32 % pour les logements sociaux, 12 % pour les condos abordables et 19 % pour les unités privées.

S'ajouteront au projet, 25 700 pieds carrés d'espace à bureaux qui seront détenus par la STM. Il est également prévu de construire un stationnement souterrain de 213 cases et 175 places pour des vélos. Le projet doit démarrer l'année prochaine et être livré en 2021.

Comme le notent la STM et la SHDM, l'emplacement du complexe immobilier adjacent au métro Frontenac, le classifie pour un projet de densification qui s'inspire des principes du concept Transit-oriented development (TOD).