Blogue

Situation actuelle

 

... Et c’est parti! Mercredi, le premier ministre Justin Trudeau a demandé au gouverneur général de dissoudre le Parlement, déclenchant ainsi la 43e élection générale au Canada. Selon les sondages, les libéraux et les conservateurs sont au coude­à­coude, tandis que les néo-démocrates et le Parti vert sont à la traîne. Cependant, étant donné tout le chemin qu’il reste à parcourir avant le jour de l’élection du 21 octobre, tout peut arriver. Les partis étaient impatients de se lancer au déclenchement de l’élection. Le NPD a lancé sa campagne et a dévoilé son autobus électoral à Toronto la fin de semaine dernière, ainsi que son slogan de campagne « Jagmeet se bat pour vous » la semaine dernière. Étant probablement informés, les conservateurs d’Andrew Scheer ont annoncé le lancement de leur campagne mercredi, une journée avant l’annonce du premier ministre, et ont organisé deux événements – un à Trois-Rivières et l’autre juste à l’extérieur de Toronto.

Jusqu’à présent, Trudeau a choisi de participer à trois débats prévus – deux organisés par la Commission des débats des chefs officielle dans les deux langues officielles et un troisième seulement en français. Il y a plusieurs autres débats auxquels Trudeau a refusé de participer, dont celui de jeudi. Par conséquent, ses adversaires ont attaqué le bilan du gouvernement libéral, faisant souvent des gestes vers le podium vide pendant que Trudeau tenait un rassemblement à Edmonton. Le débat portait principalement sur l’économie et l’abordabilité, la politique étrangère, les relations entre la Couronne et les Autochtones, ainsi que l’énergie et l’environnement.

Le gouvernement est maintenant en mode transition, ce qui signifie qu’il n’y aura aucune approbation de financement fédéral dans le cadre du Plan Investir dans le Canada tant qu’un nouveau ministre de l’Infrastructure n’aura pas été assermenté après l’élection, ce qui pourrait prendre quelques mois. Continuez de suivre notre bulletin de l’élection, dont la fréquence passera de bimensuelle à hebdomadaire, alors que nous suivons la campagne fédérale et effectuons une analyse approfondie de la course et des engagements des partis à l’égard du transport collectif et d’autres questions qui peuvent concerner les membres de l’ACTU. Par example, Andrew Scheer, le chef des conservateurs du Canada, a annoncé qu’il offrira un Crédit d’impôt pour le transport en commun.

Ajouter un commentaire