Nouvelles et médias

Les réseaux de transport collectif ont besoin de l’aide du gouvernement fédéral

L’Association canadienne du transport urbain (ACTU) exhorte le gouvernement fédéral à venir en aide au secteur du transport collectif pendant la flambée de COVID‑19.

« Les coûts reliés à la baisse de l’achalandage et à l’augmentation des activités de nettoyage s’accumulent rapidement », a déclaré Marco D’Angelo, le président‑directeur général de l’ACTU. « Pour continuer à offrir un service d’autobus et de trains et garantir l’efficacité de nos réseaux, le gouvernement fédéral doit prévoir des mesures d’aide pour le secteur du transport collectif. »

Certains organismes de transport enregistrent déjà une baisse de leur achalandage, pouvant atteindre 75 %, et tous font face à la hausse des coûts reliés à la désinfection des véhicules et à la sécurité des conducteurs. En raison du nombre grandissant de télétravailleurs et de la fermeture des écoles, nous nous attendons à ce que les recettes tarifaires continuent de chuter.

« Nous avons besoin d’une aide immédiate pour assurer le bon fonctionnement du transport collectif, préserver la sécurité des passagers et des conducteurs, et garantir l’efficacité des réseaux une fois que la flambée se sera résorbée, a ajouté M. D’Angelo. Le gouvernement fédéral a un rôle à jouer et l’ACTU espère qu’il saura prendre les mesures qui s’imposent. »

Les exploitants des services de transport collectif ne cessent de communiquer entre eux afin de faire part de leurs expériences et de leurs pratiques exemplaires. L’approvisionnement est le nouvel enjeu qui alimente leurs discussions. Près des deux tiers des exploitants ont de la difficulté à se procurer des produits de nettoyage et près de la moitié affirment que l’approvisionnement en matériel de protection figure parmi les nouveaux défis à relever.

« Malgré la baisse de l’achalandage, le transport collectif demeure un service public essentiel, a précisé M. D’Angelo. Il est essentiel non seulement pour les Canadiens en cette période de crise, mais aussi pour la lutte contre les changements climatiques une fois que la situation se sera stabilisée. Ottawa a un rôle à jouer pour assurer l’efficacité des réseaux. »

Avant la flambée du coronavirus, les Canadiens effectuaient près de six millions de déplacements par jour en transport en commun. 

 

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Chad Jeudy-Hugo

Directeur, Affaires publiques et communications stratégiques

jeudy-hugo@cutaactu.ca

416-365-9800, ext. 614