Nouvelles

LES RÉSEAUX DE TRANSPORT COLLECTIF DEMANDENT À OTTAWA : N’Y A-T-IL PAS DE CRISE CLIMATIQUE?


avril 14, 2022 3:43 . Publié par

Toronto – Le mois dernier, le gouvernement fédéral avait déclaré que le transport en commun était un moyen important de lutter contre les changements climatiques. Mais ce mois-ci, il permet au Nouveau-Brunswick de prendre de l’argent alloué au transport en commun à faibles émissions de carbone pour plutôt construire des routes.

L’Association canadienne du transport urbain exhorte aujourd’hui le ministre de l’Infrastructure, Dominic Leblanc, à revenir sur cette décision et à indiquer clairement que les sommes allouées au transport en commun demeurent allouées au transport en commun.

« Il n’est pas acceptable de permettre au Nouveau-Brunswick d’aider les gens à utiliser davantage la voiture plutôt que de prendre le transport en commun », a déclaré Marco D’Angelo, président de l’ACTU. « Les sommes allouées pour développer le transport en commun doivent servir à développer le transport en commun pour maintenir les villes en mouvement et réduire les émissions. Mais quelques semaines seulement après avoir publié un plan climatique qui évoque l’importance du transport collectif dans la lutte contre les changements climatiques, Ottawa aide le Nouveau-Brunswick à déplacer des fonds alloués au transport collectif pour construire des routes. »

L’ACTU craint que d’autres provinces – comme le Manitoba, Terre-Neuve-et-Labrador et la Saskatchewan – qui ont aussi des fonds inutilisés pour le transport en commun souhaitent construire des routes avec cet argent, ce qui augmenterait encore davantage les émissions. Des 165 millions de dollars dont dispose le Nouveau-Brunswick pour investir dans le transport en commun, seulement 1,4 % ont été dépensés.

 

Pour de plus amples renseignements :

Alex Krause

Spécialiste des communications et des affaires publiques

krause@cutaactu.ca

519.835.8345