Nouvelles

Réseau de transport collectif vers Ottawa : aider les villes maintenant


janvier 26, 2022 9:27 . Publié par

Ottawa – Alors qu’un autre réseau de transport collectif demande l’aide d’Ottawa pour continuer à exercer ses activités, l’Association canadienne du transport urbain exhorte le gouvernement fédéral à tenir des discussions avec les provinces au sujet des budgets insuffisants des municipalités.

L’achalandage a diminué environ de moitié en raison de la Covid, la perte de revenus tirés du transport collectif représentant la plus importante perte de revenus pour la plupart des villes. En 2020, les gouvernements fédéral et provinciaux ont versé un montant sans précédent de 4,6 milliards de dollars pour soutenir le bon fonctionnement du transport collectif. Toutefois, ces mesures ont pris fin ou prendront fin sous peu.

« Plus de deux millions de personnes dépendent du transport collectif chaque jour. Pourtant, les villes ne pourront pas continuer à faire fonctionner les réseaux à moins qu’Ottawa et les provinces offrent un plus grand soutien financier, précise Marco D’Angelo, président de l’ACTU.  Les villes ne peuvent pas remplacer ces pertes de revenus et le transport collectif est essentiel. Il doit être soutenu par Ottawa pour les personnes qui en dépendent, pour atteindre les cibles climatiques et pour décongestionner les villes.

Avant la pandémie, 51 % du coût du transport collectif était récupéré aux boîtes de perception. Toutefois, depuis la Covid, l’achalandage a diminué de moitié. Chaque baisse de 10 % se traduit par des pertes de revenus de 470 millions de dollars à l’échelle du pays.

Les réseaux de transport collectif et les traversiers de la Colombie-Britannique ont demandé l’aide du gouvernement fédéral. Le réseau du Grand Vancouver, TransLink, dit avoir besoin de 200 millions de dollars. La situation est la même partout au pays. La Commission de transport de Toronto prévoit un manque à gagner de 561 millions de dollars. Celle de Calgary pourrait avoir un manque à gagner de 89 millions de dollars. À Montréal, on parle de 43 millions de dollars.

 

Alex Krause

Spécialiste, communications et affaires publiques

krause@cutaactu.ca

519.835.8345